Category Archives: Spécial à Marrakech

Faites un tour d’horizon du massif de Toubkal en trekking

un séjour trekking pour l'ascension du Toubkal

Le Massif de l’Atlas est subdivisé en trois parties : le Haut Atlas, le Moyen Atlas et l’Anti-Atlas. Chacune de ces parties dispose de ses propres caractéristiques, que ce soit en termes de relief, de climat, de population et de biodiversité. Faire un trekking dans le Toubkal avec http://www.dunesdeserts.com/activié/ascension-du-toubkal/  donne la possibilité de découvrir toutes ces particularités et de profiter de régions exceptionnelles. En vous rendant par exemple dans le Haut Atlas, vous pourrez découvrir l’un de ses massifs, qui est le Jbel Ayachi culminant à une altitude de 3 757 mètres, dans la région de Meknès-Tafilalet. Dans le Moyen Atlas, vous pourrez découvrir le Jbel Naceur qui est un massif culminant à 3 356 mètres d’altitude. Ce massif se trouve dans la région de Fès-Boulemane et peut encore être appelé adrar Bou Nacer. C’est le massif le plus haut du Moyen Atlas oriental et jouit d’un climat typiquement méditerranéen.

Le Jbel Sirwa, trésor de l’Anti-Atlas

Le Jbel Sirwa est un massif de l’Anti-Atlas qui se situe dans la région Sous-Massa-Drâa, il porte aussi le nom de siroua. Il s’agit d’un très haut et vaste volcan qui culmine à une hauteur de 3 304 mètres. Très souvent des dykes et des culots de lave noire en sortent. Vous pourrez découvrir cette merveille de la nature en faisant un trekking dans l’Anti-Atlas. Cette région connait de faibles pluies, qui sont également irrégulières, elles atteignent 400 mm par an sur les sommets. Du fait de son altitude élevée, le massif connait quelques fois des apparitions de neige. On retrouve au sein de massif des kasbahs des douars, des villages fortifiés que l’on appelle igoudars. Ces villages sont faits en terre, disposent de greniers collectifs et symbolisent une tradition très forte.

En organisant un trekking dans l’Atlas, et en visitant ces villages, vous pourrez rencontrer des champs d’orge, de blé, des amandiers et du safran. La particularité de cette zone est que les champs sont irrigués par des torrents, de façon naturelle. Les femmes s’adonnent au tissage de tapis qu’elles commercialisent au souk de Taznaght. Parmi les activités de la population locale, nous pouvons citer l’élevage d’ovins. C’est une zone très appréciée des randonneurs, à pied ou à cheval. On peut y découvrir des paysages fantastiques, de profondes vallées, des escalades, etc. On retrouve également des sentiers muletiers dans le village d’Askaoun qui abrite des mines d’argent, d’or et de cobalt.