Faites un tour d’horizon du massif de Toubkal en trekking

un séjour trekking pour l'ascension du Toubkal

Le Massif de l’Atlas est subdivisé en trois parties : le Haut Atlas, le Moyen Atlas et l’Anti-Atlas. Chacune de ces parties dispose de ses propres caractéristiques, que ce soit en termes de relief, de climat, de population et de biodiversité. Faire un trekking dans le Toubkal avec http://www.dunesdeserts.com/activié/ascension-du-toubkal/  donne la possibilité de découvrir toutes ces particularités et de profiter de régions exceptionnelles. En vous rendant par exemple dans le Haut Atlas, vous pourrez découvrir l’un de ses massifs, qui est le Jbel Ayachi culminant à une altitude de 3 757 mètres, dans la région de Meknès-Tafilalet. Dans le Moyen Atlas, vous pourrez découvrir le Jbel Naceur qui est un massif culminant à 3 356 mètres d’altitude. Ce massif se trouve dans la région de Fès-Boulemane et peut encore être appelé adrar Bou Nacer. C’est le massif le plus haut du Moyen Atlas oriental et jouit d’un climat typiquement méditerranéen.

Le Jbel Sirwa, trésor de l’Anti-Atlas

Le Jbel Sirwa est un massif de l’Anti-Atlas qui se situe dans la région Sous-Massa-Drâa, il porte aussi le nom de siroua. Il s’agit d’un très haut et vaste volcan qui culmine à une hauteur de 3 304 mètres. Très souvent des dykes et des culots de lave noire en sortent. Vous pourrez découvrir cette merveille de la nature en faisant un trekking dans l’Anti-Atlas. Cette région connait de faibles pluies, qui sont également irrégulières, elles atteignent 400 mm par an sur les sommets. Du fait de son altitude élevée, le massif connait quelques fois des apparitions de neige. On retrouve au sein de massif des kasbahs des douars, des villages fortifiés que l’on appelle igoudars. Ces villages sont faits en terre, disposent de greniers collectifs et symbolisent une tradition très forte.

En organisant un trekking dans l’Atlas, et en visitant ces villages, vous pourrez rencontrer des champs d’orge, de blé, des amandiers et du safran. La particularité de cette zone est que les champs sont irrigués par des torrents, de façon naturelle. Les femmes s’adonnent au tissage de tapis qu’elles commercialisent au souk de Taznaght. Parmi les activités de la population locale, nous pouvons citer l’élevage d’ovins. C’est une zone très appréciée des randonneurs, à pied ou à cheval. On peut y découvrir des paysages fantastiques, de profondes vallées, des escalades, etc. On retrouve également des sentiers muletiers dans le village d’Askaoun qui abrite des mines d’argent, d’or et de cobalt.

À la découverte du travail de l’architecte du Maroc en Italie

architecte Maroc

Le Maroc vit actuellement une grande avancée dans les secteurs de l’immobilier et de l’architecture. On voit naître et se développer de nombreux projets, tous aussi impressionnants les uns que les autres. Pour continuer à faire progresser le secteur et en même temps l’économie locale, les promoteurs et autres acteurs du secteur de l’immobilier au Maroc assistent à des évènements nationaux et internationaux qui les font connaître par le plus grand nombre de particuliers et même d’entreprises. Développant ainsi leurs structures et contribuant à faire plus connaître le Maroc. C’est ainsi que le Maroc a été représenté en mai 2015 dans la ville de Milan à l’exposition universelle sous le thème « Nourrir la planète, énergie pour la vie ». C’est une occasion de rencontrer un architecte du Maroc sur le site http://www.bab-design.com/fr/sans bouger de son Milan natal.

L’expo Milano 2015 est considérée comme une opportunité de plus que les professionnels ont pour se retrouver et réfléchir sur les solutions à apporter à leur secteur et à la planète. Le secteur de l’immobilier ou de l’architecture ne sont pas les seuls secteurs mis en avant durant l’évènement. C’est également l’occasion de partager la richesse culinaire des uns et des autres, le tout en respectant la tradition. L’expo a commencé le 1er mai 2015 et se terminera le 31 octobre 2015. Au total 6 mois pendant lesquels les architectes du Maroc pourront prouver qu’ils savent innover tout en respectant l’environnement et en le préservant ? Au total ce sont 130 pays qui y participent et sont attendus, plus de 20 millions de visiteurs venus du monde entier.

Le pavillon occupé par le Maroc est installé sur 2 900 m2 dont 1 300 m2 sont consacrés à l’architecture des casbahs. Ce pavillon permet de comprendre que l’architecte du Maroc, Tarek Oualoulou est en parfait accord avec le thème de l’expo, puisqu’il met un accent particulier sur le développement durable. En effet, les casbahs sont construites en terre, pisé et bois. En parcourant les allées de ce pavillon, les visiteurs ont l’occasion de découvrir la diversité et la richesse du Maroc, en se servant de leurs sens. Chacune des régions du royaume est représentée et les enjeux agronomiques de chacune de ces régions sont mis en avant. Avec la boutique installée dans le pavillon, les visiteurs pourront découvrir les produits du Maroc comme le safran, les produits artisanaux et l’huile d’argan.

Hausse des crédits dans l’immobilier à Marrakech et au Maroc

Vente villa avec piscine à Marrakech

Depuis le début de l’année 2014, on observe une tendance à la hausse pour les crédits dans le secteur immobilier à Marrakech et sur l’ensemble du territoire marocain. Jusqu’en fin mai 2014, le total de ces crédits se chiffrait à la modique somme de 233, 015 milliards de dirhams, ce qui permet d’enregistrer une hausse de 2,3% en comparaison avec la même période en 2013. Il faudrait se demander quelles sont les causes de cette hausse impressionnante dans l’octroi des crédits au Maroc. Si vous souhaitez obtenir un crédit immobilier et que vous ne savez pas comment vous y prendre, l’idéal serait de vous rapprocher d’un professionnel tel que Cotemedina .

Justification de la hausse dans les crédits à Marrakech et au Maroc

L’augmentation importante que l’on observe dans les crédits du secteur immobilier à Marrakech et dans les autres villes du royaume, est étroitement liée aux belles performances des différents crédits à l’habitat. Information tirée des statistiques monétaires de la Bank Al-Maghrib à la fin du mois de mai 2014. On constate que le montant total des crédits à l’habitat a augmenté de 5% et a atteint la somme de 164 096 milliards de dirhams pendant les cinq premiers mois de l’année 2014. Toutefois, les crédits octroyés aux promoteurs du secteur immobilier ne connaissent pas la même évolution. En fin du mois de mai dernier, la valeur de ces crédits se chiffrait à 66 833 milliards de dirhams, affichant ainsi une baisse d’environ 3,2% en comparaison avec la même période en 2013. Ces statistiques dévoilent aussi que les personnes qui sollicitent les crédits immobiliers ont une préférence pour les crédits sur le long terme. La répartition des crédits bancaires en fonction de l’objet économique et du terme montre que les crédits pris sur le long terme atteignaient le montant de 137 505 milliards de dirhams en mars 2014. Affichant ainsi une hausse de 5,1% en comparaison à la même période en 2013.

Quant aux crédits de l’immobilier à Marrakech et au Maroc, souscrits pour le moyen terme, ils atteignent la somme de 60 322 milliards de dirhams avec une forte augmentation de 3% au premier trimestre. S’agissant des crédits à court terme, leur valeur a baissé d’environ 1,9% pour se retrouver à 34 332 milliards de dirhams, au lieu de 35 433 milliards à la fin du premier trimestre de l’année précédente. C’est l’occasion de préciser que le marché immobilier au Maroc a vécu durant les dix dernières années, une période de forte activité avec une forte progression du nombre de transactions, mais aussi une nette accélération dans la progression des crédits immobiliers. Ces hausses ont été logiquement accompagnées d’une augmentation des prix à hauteur de 3,6% de plus en moyenne, par an, jusqu’en 2009. Depuis 2009, l’activité dans le secteur immobilier a commencé à décroître et la hausse des prix est passée de 3,6% à 1,3% entre 2010 et 2013.

Comment réaliser un fauteuil design avec du carton ?

fauteuil deign

Vous désirez avoir un fauteuil design site web , comme tous ceux que vous admirez à la télévision et dans les magazines, mais vous n’avez pas les moyens de vous en procurer un ? Alors, pourquoi ne pas songer à fabriquer votre fauteuil vous-même ? Pour fabriquer un fauteuil à base de carton, vous devez avoir le matériel suivant : les plaques de carton, un crayon, une scie sauteuse, une règle graduée, de la colle forte, un cutter, du papier de verre, du papier kraft gommé, des ciseaux, du papier népalais de n’importe quelle couleur et un pinceau. Avant de vous lancer dans une fabrication hasardeuse, vous devez faire quelques croquis qui vous aideront à mieux cerner ce que vous souhaitez obtenir au final. Sur le croquis, vous devez préciser les différentes dimensions du fauteuil.

Pour la première étape de la fabrication de votre fauteuil design, vous devez vous servir de deux plaques de bois sur les côtés, 3 autres plaques de bois qui seront mis à l’intérieur du fauteuil, et quatre renforts au milieu, en plus de trois renforts à l’arrière du futur fauteuil. Une fois cela terminé, il vous faudra placer 3 autres faces du fauteuil : avant, arrière et supérieure. Découpez les plaques de carton en reportant les mesures que vous avez prévu sur les croquis, afin de terminer le côté du fauteuil. Ensuite, posez le gabarit sur les autres plaques et utilisez les mêmes mesures quatre fois afin d’obtenir les plaques qui serviront à faire l’intérieur côté. Grâce à la scie sauteuse, découpez les plaques et faites des encoches dans les plaques de l’intérieur pour pouvoir fixer les renforts. Les plaques intérieures peuvent désormais recevoir le reste du fauteuil.

Une fois que les renforts du fauteuil design sont faits, il faut les découper et y mettre des encoches. À l’arrière du fauteuil, vous pouvez renforcer l’ensemble avec des petits rectangles avec encoches. Vous pouvez maintenant rassembler toutes les pièces afin d’obtenir la structure finale du fauteuil, celles de l’intérieur et celles des côtés, la face avant, la face arrière et les faces supérieures. Poncez les angles et recouvrez-les de papier kraft gommé. Une fois le fauteuil terminé, choisissez le papier et songez à la décoration de votre nouveau fauteuil. Recouvrez votre fauteuil du papier choisi et adaptez le aux dimensions du meuble, pour que le rendu soit meilleur, appliquez de la colle sur le carton avant de coller le papier et chassez les bulles d’air avec la main.

Promotion des matières premières du bioéthanol pour la cheminée

cheminee bioethanol

Comme nous le savons, la cheminée au bioéthanol de chez la marque BioFactory http://www.biofactory.fr/lstsscat-cheminees-bioethanol-murales-1.html fonctionne en se servant de biocarburants de première génération, qui eux-mêmes sont produits à partir de produits alimentaires. Alors pour promouvoir la production et l’utilisation des biocarburants, il est important de promouvoir la production agricole. L’un des moyens de faire la promotion des activités est d’organiser des évènements qui permettront aux participants de mieux s’informer et d’échanger avec des professionnels. Dans ce contexte, le salon aux champs qui se tiendra les 26 et 27 août 2015 à Fontenay et Asnières sur Vègre. Il s’agit du salon national des Cuma qui est l’un des principaux rendez-vous de la rentrée pour tous les agriculteurs de France. L’objectif de cet évènement est de permettre aux agriculteurs et aux salariés du secteur agricole de se rencontrer. De cette manière, ils pourront profiter de témoignages, de débats et de démonstrations en conditions réelles.

L’organisateur du salon est le réseau Cuma Ouest qui souhaite apporter de l’innovation et de la vie à cette nouvelle édition. Le thème de cette édition 2015 sera « SALON NATIONAL DES CUMA », c’est également le premier sinon le seul rendez-vous des acteurs du secteur sur l’ensemble du territoire français. Les ateliers qui se tiendront durant cet évènement sont faits pour donner des réponses réelles aux acteurs du secteur du Cuma. Grâce aux multiples contributions, le secteur agricole devrait connaître des avancées, en influençant positivement les secteurs qui y sont affiliés comme celui des biocarburants que l’on utilise dans la cheminée au bioéthanol.

Les témoignages des participants et des experts du secteur permettront d’alimenter et d’enrichir les débats, en ce qui concerne les préoccupations majeures de l’agriculture en France. Il s’agira notamment du renouvellement des responsables, qui devraient être remplacés par des personnes plus jeunes, le renouvellement du matériel utilisé, la gestion du groupe, le partage des innovations, la gestion des équipements et de nombreux autres thèmes qui contribueront à améliorer l’activité agricole et la production de carburant pour les cheminées au bioéthanol et les véhicules. Un rassemblement important qui a pour mission d’apporter des réponses et des solutions, renforcer les compétences et préparer l’avenir du secteur. Un rendez-vous qu’aucun responsable du secteur ne saurait manquer pour améliorer son rendement. Sont attendus environ 150 exposants, parmi les constructeurs d’équipements agricoles, d’engrais, de produits phytosanitaires, mais aussi des organismes mêlés aux activités énergétiques et des organismes de service et de formation.

Forum West Web Valley : le Web 2.0 dans tous ses états !

La MEITO vous invite le 20 novembre prochain à Rennes pour découvrir les entreprises et approfondir les enjeux du Web2.0. Capgemini, Orange Labs et Alcatel-Lucent sont partenaires de cette manifestation.

Depuis l’avènement des nouveaux usages du web, regroupés sous le vocable Web2.0, l’Ouest a fait part d’une créativité remarquable, à l’image de son dynamisme reconnu dans les TIC.

Fort de ce constat, la MEITO et ses partenaires ont décidé de fédérer et de promouvoir toutes les initiatvies du nouveau web et favoriser leur réussite économique au travers d’un nouveau label : la WEST WEB VALLEY http://www.westwebvalley.com .

Cette journée sera l’occasion de faire un point sur les projets, les usages et les technologies du Web2.0.

Plus d’informations et inscription sur le site Web de la MEITO .

Rencontre Cybercommune

Venez assister à la Rencontre Cybercommune le 9 décembre à Vannes !

Cette rencontre annuelle a pour objectif de réunir les animateurs cybercommunes, les responsables, les élus et leur permettre ainsi de se rencontrer, d’échanger et discuter autour de thématiques liées à l’animation de ces espaces publics numériques. L’édition 2008 se déroulera sur une journée complète, le programme est élaboré en fonction des demandes et des besoins des animateurs.

De plus, une remise de prix aux lauréats de l’appel à projets sera organisée pendant ces rencontres, permettant de mettre en valeur les projets des lauréats et de favoriser l’échange d’expérience.

Rencontres nationales communication et technologies nouvelles

Venez assister aux premières rencontres nationales communication et technologies nouvelles à Rennes les 16 et 17 octobre 2008.

Ces journées sont organisées par CAP COM le réseau de la communication publique et territoriale avec le soutien de la Ville de Rennes, Rennes Métropole, le Département d’Ille et Vilaine et la Région Bretagne.

Les services communication de collectivités territoriales, les webmasters et services informatiques, les responsables nouvelles technologies, DGS, élus, agences et consultants découvriront les enjeux des territoires et de la communication 2.0.

Plus d’information sur le site : http://www.cap-com.org/seminaires/5-communication-et-technologies-nouvelles.html .

Cartographie de la couverture en haut débit de la région Bretagne

Malgré l’installation par France Télécom d’équipements ADSL sur l’ensemble de son réseau, de nombreuses zones du territoire ont un débit insuffisant ou ne peuvent accéder à l’Internet à haut débit.

Afin de mieux mesurer l’état des lieux en Bretagne une cartographie a été réalisé fin 2007 par le Centre d’Etudes des techniques de l’équipement de l’Ouest à la demande de la Prefecture de Région et en coopération avec le Conseil régional de Bretagne.

Les principes de réalisation de ces cartes sont :

  • établissement d’un maillage de points géoréférencés correspondant à des lieux habités du territoire, et identification de lignes téléphoniques correspondantes
  • recueil des informations techniques relatives aux lignes téléphoniques sélectionnées comme échantillon représentatif
  • présentation des résultats obtenus sous forme de carte de zones isodébit sur un fond de carte IGN.

Attention : ces cartes ne sont donc pas exhaustives, les conditions réelles de connexion à Internet peuvent différer. Cependant elles permettent d’avoir une vision globale des zones recontrant des difficultés ainsi qu’une estimation des différents débits disponibles.

Pour accéder à la carte en ligne cliquez sur ce lien